Nos luttes

Charente : AED en grève.

Les AED sont soumis à des conditions de travail très difficiles. Payés au SMIC, soumis à l’annualisation de leur service, elles-ils doivent assurer 41 heures hebdo pour un temps complet. Comment concilier cette activité avec un statut d’étudiant-e ? Totalement impossible. S’ajoute à cela la précarité du contrat annuel, dont le renouvellement est soumis au bon vouloir de l’administration.

Après 6 ans de service, l’AED est renvoyé-e. Aucune reconnaissance de son ancienneté, aucun débouché interne pour l’immense majorité. Inacceptable.

En décembre dernier, plusieurs Vie scolaire ont été fermées. Le mouvement de grève reconductible de janvier a trouvé un écho dès le 19, y compris en Charente, auprès de collègues excédé-e-s par l’absence de réponse à leurs problèmes. Lire ici.

Nous apportons notre soutien à cette lutte. ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.