Actualités

Professeurs de lycée professionnels : vers la flexibilité totale !

Dans la plus grande discrétion, un décret vient de paraître le 20 juin, visant les professeurs de lycées professionnels.

Il prévoit la possibilité pour les PLP d’exercer leurs fonctions dans les collèges ainsi que dans les lycées généraux et technologiques.

Ainsi le décret de 1992 relatif à l’enseignement professionnel est profondément modifié.

  • Ils et elles n’appartiennent désormais plus à la fonction publique d’état mais à la « fonction publique ». Ce qui est le premier pas vers le basculement dans le giron des régions.
  • Ils et elles peuvent désormais exercer, pour le moment avec leur accord, en lycée général et technologique ou dans les collèges dans les disciplines correspondant à leur qualification.
  • A l’instar des Professeurs des Écoles, ils et elles peuvent également exercer dans des établissements d’enseignement supérieur.

Il ne s’agit pas d’une bonne nouvelle !

Alors que le président Macron veut poursuivre la destruction de la voie professionnelle scolaire (développement de l’apprentissage, deux fois plus de stage en terminale…) c’est la porte ouverte à la « flexibilité dans la gestion RH ». Dans un contexte de crise du recrutement et à l’approche d’une rentrée 2022 qui s’annonce catastrophique, l’explosion du statut permet d’envisager des compléments de services en collège ou dans la SGT du lycée.

Tandis que les AED attendent toujours le décret leur permettant d’être CDIsé.e.s le gouvernement a fait le choix de publier ce décret destructeur pour les statuts des enseignants !

Cette publication en catimini d’un décret aussi important pour les statuts démontre la volonté du gouvernement d’aller vers toujours plus de flexibilité afin de « soigner » les maux qu’il a lui même causé : perte d’attractivité du métier, manque de professeurs dans certaines disciplines, destruction de l’enseignement professionnel !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.