Communiqués

Elections TPE-TPA, plus que quelques jours

Les salarié·es des particuliers employeurs, des entreprises et des associations comptant moins de 11 salarié·es n’ont pas d’Instances Représentatives du Personnel alors qu’ils représentent 20% de la population active. Cependant ils-elles peuvent voter pour des listes régionales des organisations syndicales du 22 mars au 6 avril 2021 pour faire valoir leurs droits.Au niveau national près de 5 millions de salarié·es sont invité·es voter. Dans la région Nouvelle Aquitaine ce sont plus de 430.000 salarié·es (en Charente un peu plus de 24.000). Le taux de participation est très faible : en Nouvelle Aquitaine 8.92 % ont voté lors des dernières élections en 2017 et en Charente seules 2.013 personnes ont voté (taux de participation de 8,72%). On peut projeter le nombre de votants en 2021 à 2.200 personnes en Charente, c’est pour cela que chaque vote pour Solidaires compte. Il est essentiel que chacun·e cherche dans son entourage des contacts concernés par ce scrutin. Chaque adhérent·e de Sud-Solidaires connaît probablement un·e salarié·e concerné·e par se scrutin. C’est par le contact direct que nous pouvons gagner les voix qui nous permettront de progresser.

A quoi cela sert-il de voter pour ces élections ? elles permettent de mesurer la représentativité interprofessionnelle, influençant ainsi le nombre de conseillers prud’homaux que chaque organisation peut désigner pour vous défendre, ainsi que le nombre de représentants dans les branches professionnelles pour négocier des meilleures conventions collectives.

Depuis fin décembre, vous avez reçu un courrier du ministère du travail vous informant du processus électoral qui aura lieu par correspondance ou par voie électronique (site internet election-tpe.travail.gouv.fr ). A partir du 6 janvier 2021 vous pouvez vérifier votre inscription sur le site internet ainsi que consulter la profession de foi de Solidaires.

Tous les détails sur les modalités de vote, comme le matériel de campagne de Solidaires, sont disponibles sur le site: https://onadesdroits.solidaires.org/

Voter pour Solidaires c’est:

voter pour des représentant·es qui sont sur le terrain des luttes et qui participent à la construction des convergences pour l’émancipation de travailleur·euses.

voter pour un syndicat qui se bat aussi en justice pour faire reconnaître les responsabilités des patrons dans l’exploitation des salarié·es.

image d'une main
Pouvoir agir au pénal:
Le cadmium est un métal lourd très toxique utilisé dans la fabrication des piles. Des centaines de salarié-e-s de la Saft Nersac ont été exposé·es à ce produit. Plusieurs en sont morts, d’autres en sont malades (atteintes rénales, cancers…). Une action pénale, a été engagée, à l’initiative de SUD Industrie, contre les dirigeants. Le tribunal correctionnel d’Angoulême a condamné les dirigeants, ouvrant la voie à une indemnisation des victimes. La Saft a fait appel et obtenu gain de cause. Mais les salarié·es, accompagné·es par nos camarades de SUD Industrie 16 ont formé un pourvoi en cassation. La cour a cassé l’arrêt de la cour d’appel et renvoyé l’affaire devant une autre cour d’appel. Ce sera donc le 12 mars prochain que la Cour d’appel de Bordeaux examinera le dossier. Ce devrait être l’épilogue de la procédure pénale. Un enjeu considérable pour les salarié·es, leur famille et la santé publique.

voter pour un syndicat qui se veut un contre-pouvoir et propose un syndicalisme qui lie défense quotidienne des salairé·es et transformation de la société.

voter pour un syndicat qui lutte pour l’acquisition des nouveaux droits : diminution du temps de travail à 32h; salaire minimum à 1.700€ net; arrêter les contrats précaires CDD, intérim, sous-traitance, temps partiel subis; autorisation d’absences payées pour consulter l’inspection du travail et le syndicat.

soutenir les permanences juridiques de nos syndicats, nos conseillers des salarié.es, nos défenseurs prud’homaux.

image d'une main
Pouvoir agir aux prud’hommes:
Nous y défendons de très nombreuses situations individuelles (licenciements, heures sup non payées…) et collectives. Nous menons actuellement une action pour défendre des salarié·es précaires et sous-payées. C’est un long combat juridique qu’il est bien difficile de mener seul·e sans l’appui d’un syndicat qui défend réellement les plus exposé·es.

Solidairement,

Le Conseil Syndical de Solidaires 16
Lien vers le site des élections de l'union syndicale Solidaires

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.